Nourrie au sein de la Bretagne, élève pionnière de l’école Diwan de Rennes, Gwennyn ne pouvait exprimer sa sensibilité artistique que dans sa langue maternelle : le breton. Sa voix limpide et sensuelle touche Alan Stivell qui l’invite, en 2000, à faire ses premiers pas professionnels sur l’album « Back to Breizh ». Suivront des passages notamment au Festival des Vieilles Charrues à Carhaix et aux Tombées de la Nuit. C’est le déclencheur. Elle se met au travail avec le guitariste blues-rock-celtique Fred Runarvot et compose un répertoire personnel dont elle écrit les textes.

 De sa rencontre avec le compositeur et arrangeur Yann Honoré sortira en 2006 « En tu all », son 1er album. Le timbre chaud de sa voix et l’émotion que ses chansons suscitent, lui valent d’être invitée dans tous les festivals en Bretagne durant l’été 2007. Pour cette tournée exceptionnelle, le guitariste Patrice Marzin (Calvin Russel, Hubert Felix Thiéfaine, Gérard Manset…) intègre l’équipe de musiciens qui l’entoure et garantit la qualité sur scène. En 2008, elle représente l’ensemble des pays celtiques à la Finale européenne de Chants en Langue Minoritaire à Luléa en Suède (où elle arrive en 2ème place)

 De retour de Suède, Gwennyn rentre en studio et sort un 2e album, « Mammenn », produit par Patrice Marzin qui signe les titres avec elle. Album qu’elle défend sur scène lors d’une tournée européenne (Allemagne, Suisse, Espagne, Portugal…)

 Fin 2011, c’est la sortie de son 3e opus, « Kan an Tevenn ». Sa voix aérienne met en valeur des textes en français dont l’un signé Gérard Manset. Ce qui lui vaut le Grand prix du Disque du Télégramme 2012 suivi d’une participation sur le nouvel album des Marins de l’Iroise et un texte en breton pour « Ô Filles de l’Eau » de Nolwenn Leroy.

 Son 4ème album « Beo » (Vive) au son plus world/électro-pop celtique, sort en novembre 2013 et semble marquer un tournant à sa carrière : elle monte sur la scène de l’OLYMPIA le 16 octobre 2013 en première partie du groupe corse Arapa, puis les chaînes TF1 et Public-Sénat lui consacrent dans la foulée un sujet. Une actualité très porteuse pour l’artiste qui a sorti son premier clip “Tristan et Yseult” le 19 juillet 2014 puis « Kan ar Bed » en nov. 2014 et « Madrès » fin 2015. Un univers touchant un public toujours plus nombreux en France mais aussi outre-Rhin où elle tourne régulièrement.

 Son dernier album « Avalon » est sorti le 18 novembre 2016. Sa veine bretonne, très pop actuelle emporte le grand public qui la plébiscite déjà sur les plus belles scènes de Bretagne, mais aussi en Europe (Espagne, Suisse, Allemagne et Autriche) puis en Asie. Son clip « Bravig » est vu plus de 50 000 fois en quelques semaines.

 Parallèlement, le projet de disque collectif « BREIZH EO MA BRO » sort chez Sony Music en juin 2017 dans lequel elle chante 2 titres et adapte un texte du chanteur Raphaël en breton, lui ouvre les portes de France 2 (clip, spots pub et émission de télévision « Les Copains d’Abord »).